Rss

Les objets

23 / 24 Mars 2019 : le marché resserre sa vigilance qualité ! BRAVO!!!

Un authentique “Passe-Boule”tres utile après le prochain bug internet; il faudra occuper ses soirées! (sans télé, sans tablettes, )


Un concorde de 4m50 prêt à décoller (après remontage… bien sur )

malette en cuir pour transporter des cartouches
avec un système de serage pour éviter tout heurt!

Daguerréotype
assez rare pour le souligner !

27 01 2019

dans la série “énigme”
on cherche l’origine et le nom de cet objet
en métal assez lourd, peut etre en étaim

we du 22 23 12 2018

au détour de La Fenestre
tres belle maquette
d’une révolution tout a fait à propos!

23 / 24 juin 2018

objets intrigant:
un socle en bronze, 1500gr avec 2 niveaux à angle droit prévus pour etre réglés avec une clé
une partie optique fixant désespérément le centre du socle!!!
on cherche un connaisseur qui pourrait nous éclairer
merci

Ce 5 mai 2018

au détour d’un stand
magnifique fragment de sarcophage

4500€ une splendeur!

ce samedi 28 Avril: magnifique maquette d’un symbole français

26 février 2018

25 fev 2018
Marc nous a proposé un splendide cabriolet pour aller jouer au golf

18 fevrier 2018

belle collection de montres


Serge nous propose un jolis lot de miniatures

ce samedi 10 fevrier 2018

rangement de brosses à dent


un objet aussi insolite que curieux
nécessaire de rangement et protection de 4 brosses à dent

PORTRAITS DE BROCS – 5

Cette semaine, les portraits de trois – en fait cinq : il y a deux couples ! – collègues passionnés d’art asiatique.

 

Ils ont tenu à se faire photographier en studio avec une épée rituelle (Anne, photographiée par Georges Berenfeld), avec un masque (Patricia & Rémi, photographiés par Isabelle Mondet), ou avec une coiffe (Georges & son épouse, photographiés par Edoarda Roncaldier).

 

Anne a demandé à un de ses amis d’écrire un petit texte pour commenter la photo (à lire ci-dessous, après les images).

 

A la semaine prochaine !

 

 

Et voici le texte pour Anne :

 

Des lèvres écarlates, un bras qui brandit un éclair de cuivre et d’or, un spectre qui défie les nuées, qui perce l’orage, qui ouvre les cieux aux puissances de la vie, aux sombres torpeurs des ancestrales terreurs : tel est ce katvanka du Tibet, rituel et puissant, tenu par une main délicate mais forte, en ce lieu où le passé se livre en un geste à des chalands, heureux de contempler, acquérir et transmettre une parcelle de l’œuvre d’une civilisation !